Marie STUART (1542-1587) Reine d'Écosse, et Reine de France par son mariage avec François II.

Lot 56
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 13 000EUR
Marie STUART (1542-1587) Reine d'Écosse, et Reine de France par son mariage avec François II.
L.S. en partie autographe, «Carlel» [Carlisle] 26 juin 1568, à M. de LA FOREST, «ambassadeur pour le roy en Angleterre» ; 1 page in-4, fendue à un pli, adresse au verso (portrait gravé joint).
Rare et importante lettre pour envoyer un émissaire en France.
[George DOUGLAS avait aidé Marie à s'évader de la forteresse de Lochleven où elle avait été emprisonnée, et où on l'avait forcée à abdiquer en faveur de son fils ; elle s'était réfugiée à Carlisle, où elle était étroitement surveillée, et sera à nouveau arrêtée en octobre pour être emprisonnée à Bolton. Ce même 26 juin, elle écrit deux lettres à Charles IX et Catherine de Médicis que Douglas va leur remettre, expliquant qu'elle est gardée étroitement en Angleterre, dans un complet dénuement.
Le 21 juin, M. de Montmorin était venu visiter Marie Stuart à Carlisle de la part de Charles IX, et était reparti en France avec des lettres pressantes pour Charles IX, Catherine de Médicis, le duc d'Anjou et le cardinal de Lorraine.
Jacques BOCHETEL, sieur de La Forest, était ambassadeur de France à Londres.] «Monsieur de La Forest nous vous avons prié par Monsr de Montmorin de faire prester a ce gentilhomme p[rese]nt porteur nomme Monsr Douglas la somme de trois cens escuz lesquelz nous vous prions acest heure de rechef luy fere donner pour fere son voyaige en France et nous les ferons randre atel terme que lon vouldra mais si daventure passeport luy est reffuzé en quoy nous vous prions de soliciter la Royne affin quil passe oultre ou pour le moins que Me Henry Crier passe auquel il vous plaise fere prester la somme de soixante escuz et nous la paierons vous priant descripre pour luy en France ainsi commis par creance comme luy avons donné charge de le vous dire qui sera fin ou je priray Dieu vous avoir en sa garde»...
Elle ajoute de sa main (7 lignes) : «Je vous pries favorises se porteur ou il va & solisites son passeport & que le Roy lui donne en ma faveur quelque honeste entretien il vous envora Kiwons comuniquer sa charge si il nose lui mesmes Vous lui donneres votre bon conseil Votre bien bonne amye Marie».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue